Le SDLC est adhérent de l’IDPF et de EDRLab

Le SDLC soutient l’adoption de standards ouverts et en particulier :

  • Les normes de l’IPDF (International Publishing Digital Forum –www.idpf.org ) doivent être acceptées comme base commune par toutes les plateformes de lecture : l’Epub puis l’Epub 3 doivent devenir des formats lisibles par tous les devices.
  • Supprimer les DRM (Digital Right Mangement) si elles ne sont pas indispensables ou adopter les DRM light du consortium Readium : Projet LCP –www.readium.org.

Ces DRM apportent toute sécurité pour les ayant-droits et garantissent aux utilisateurs un parcours de lecture plus aisé. Leur coût est minime pour les éditeurs et libraires numériques.

Avantages de ces solutions

  • L’effort technique est minime, peu couteux, voire même plus économique dans le temps.
  • Elle ne remet pas en cause la performance des devices et des formats des plateformes à l’écosystème fermé, mais étend le champ de leurs applications
  • C’est un geste en faveur des lecteurs et des libraires du monde entier !

A noter que la plateforme TEA, utilisée par nombre significatifs de libraires en France dont Cultura, Decitre, Chapitre.com, France Loisirs etc… est la première à avoir mis en place des DRM (Tea – CARE) qui reprennent les spécificités du programme LCP de Readium.

Les enseignes du SDLC soutiennent les travaux de Readium et attendent la finalisation des LCP.